Tokyo, 2016
Tokyo, 2016
Miyajima, 2016
New York, 2017
New York, 2017
Osaka, 2017
Tokyo, 2016
Zabrze, 2017
Roubaix, 2017
Kyoto, 2016
Faro, 2017
New York, 2017
Paris, 2016
Lille, 2017

ALONE ONE IS NEVER LONELY

À l’affût des coïncidences de l’instant, je marche seule. Mon terrain de jeu favori se situe dans l’immensité des villes où je peux, sans compter mes pas, donner libre cours à ma quête qui, partie de Lille, s’étend à Paris, Faro, Cracovie, New-York, Tokyo, Osaka, … 

Durant ces longues marches solitaires, il m’arrive de croiser des personnes seules qui s’ins­crivent dans un cadre urbain propice à une image. Errantes, parfois mélancoliques, en pleine méditation, rêvant ou profitant d’un moment de pause,... Elles me renvoient à mon propre état de solitude, comme si je me regardais dans un miroir. Ces anonymes ne sont d’ailleurs pas vraiment identifiables, la plupart du temps photographiés de dos. 

Il me plaît d’imaginer que j’ai emprunté leurs silhouettes le temps d’un selfie. Je fais partie de l’image par substitution.

© Nadia Anemiche, 2019