Bientôt  

Workshop

Samedi 22 juin 2019

Le Smartphone en bandoulière

Vieux Lille

Il s'adresse à tous les publics passionnés de photographie mais aussi aux étudiants (Beaux-Arts, journalisme...) et chercheurs qui utilisent la photographie pour documenter leurs travaux.

Organisé par la galerie LES BAINS RÉVÉLATEURS

Workshop

Samedi 9 mars 2019

À vous de cadrer

Ville de Lille, musée Hospice Comtesse

Atelier sur smartphone.jpg

Workshop

Samedi 2 juin 2018, 9:30 – 18:00

Le Smartphone en bandoulière

Maison de la photographie

«Le meilleur appareil photo est celui que vous avez avec vous».

Il tient dans la poche ou dans une sacoche en bandoulière, le smartphone est toujours prêt : c’est l’instrument parfait pour saisir, l’instant décisif en toute discrétion. 

J'animerai ce stage qui se déroulera sur 3 temps :

-    Théorie : les réglages de base et astuces pour améliorer vos photos au smartphone.

-    Pratique : atelier street-photographie mobile pour aborder les questions de composition, de cadrage et de point de vue.

-    Édition : les applications essentielles pour éditer et sublimer vos images.

Ouvrage 

Mobile Street Photographie

Éd. Eyrolles, oct. 2017

Pour en apprendre plus sur mon travail :

Article d'Albert Lammertyn

Chronique Rolling Stone

Exposition"Ombres vagabondes"

Nadia Anemiche se présente comme une glaneuse d’images, rapportées au hasard de ses longues marches. Privilégiant, la plupart du temps, l’usage d’un smart phone, la photographie mobile lui permet d’explorer l’espace urbain en toute discrétion.

Fascinée par le mouvement des jeux d’ombres et de reflets à la fois éphémères et versatiles, elle poursuit ces subtiles coïncidences de l’instant, propices aux images qui s’offrent à son objectif. Tel est l’(en)jeu de son travail : saisir « l’immobilité vive qui se rapproche du haïku » (Roland Barthes).

Depuis Lille, jusqu’à Faro, Tokyo, Lisbonne, Amsterdam, Cracovie, New-York, Osaka, ou Bonifacio, les photographies de la série « Ombres vagabondes » sont articulées autour des quatre saisons et témoignent de son regard sur l’impermanence du monde.

 

Nadia Anemiche describes herself as a gleaner of images collected along her sustained meandering walks. Favouring the use of her smartphone, street photography allows her to explore urban spaces with a most discreet approach.

Lured by the interplay of shadows and reflections, both moving and ephemeral, she pursues subtle coincidences born from the instant, granting images to her lens. In her work, she undertakes the challenge of capturing "live motionlessness" ("stillness and motion") which is akin to haiku, thus refering to Roland Barthes.

Shot in Lille and as far away as Tokyo, Faro, Lisbon, Amsterdam, Cracow, New York, Osaka or Bonifacio, the pictures from the "Wandering Shadows" series are arranged according to the four seasons and testify of Nadia Anemiche's own perception of the impermanence of the world.

© Nadia Anemiche, 2019